• Agenda et prochains rendez-vous

    Suite aux contraintes sanitaires, la chapelle ne peut accueillir qu’une trentaine de personnes

    samedi 12 février :

    Visite des reliques du Père Marie-Eugène : En 2022, nous fêtons le centenaire de l’ordination sacerdotale du bienheureux père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus le 4 février et de son entrée au Carmel le 24 février. ( Notre Dame de Vie )


    INFO :

    En raison de cas COVID dans la communauté, décelé ce vendredi 21, nous devons respecter un temps d’isolement. Pendant ce temps, la chapelle et l’accueil ne sont pas ouverts au public. Mais téléphone, courriel, communion dans la prière restent ouverts…


    ATTENTION : jeudi 6 janvier la Messe est à 8 h avec l’office des Laudes.


    samedi 1er janvier :

    Fête de Marie Mère de Dieu : Huit jours après la Nativité du Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, nous célébrons sa Mère, celle qui lui a donné son être humain, corps et âme par l’Esprit-Saint qui vient sur elle la plaçant dans l’orbite de la paternité divine. C’est pourquoi le concile d’Ephèse en 431, la proclama la Theotokos, la Mère de Dieu, puisque son fils est Dieu, ce qui ne préjuge pas de la différence entre Marie créature humaine et Jésus Fils éternel de Dieu. En l’Octave de la Nativité du Seigneur et au jour de sa circoncision, solennité de sainte Marie Mère de Dieu. Au concile d’Ephèse, les Pères l’acclamèrent Théotokos, parce que, en elle, le Verbe prit chair et le Fils de Dieu habita parmi les hommes, lui, le prince de la paix, à qui a été donné le nom au dessus de tout nom.

    • Laudes de 8h à 8h30
    • Messe à 11h15 (avec la paroisse)
    • Vêpres de 17h15 à 17h45 (1ère vêpres de l’Epiphanie)
    • Oraison de 17h45 à 18h45

    Horaires des célébrations de Noël et fin d’année : pour en savoir plus cliquez ici



    Tous les dimanches de l’Avent : du 28 novembre au 19 décembre

    • ADORATION du SAINT SACREMENT : « Plus nous nous approchons du Christ, plus nous nous identifions à lui, plus nous ressentons cette nécessité de l’annoncer aux autres. » (LG 10)

    Mardi 14 décembre:

    Fête de Saint Jean de la Croix : « Le Père n’a dit qu’une seule Parole, c’est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours. »

    • Oraison de 7h à 7h30
    • Laudes de 8h à 8h30
    • Messe à 11h15
    • Oraison de 17h15 à 18h15
    • Vêpres de 18h15 à 18h45

    Samedi 11 décembre :

    Break au monastère ! Viens découvrir la vie monastique !

    • pour découvrir et vivre une expérience dans un site monastique, les Carmélites d’Amiens vous invitent le samedi 11 décembre : « Un jour pour Dieu, un jour pour toi ! »

    Tous les dimanches de l’Avent : du 28 novembre au 19 décembre

    • ADORATION du SAINT SACREMENT : « Plus nous nous approchons du Christ, plus nous nous identifions à lui, plus nous ressentons cette nécessité de l’annoncer aux autres. » (LG 10)

    Lundi 1er novembre :

    Fête de la Toussaint : «La solennité de la Toussaint nous rappelle que nous sommes tous appelés à la sainteté. Les saints de tous les temps, que nous célébrons tous ensemble aujourd’hui, ne sont pas simplement des symboles, des êtres humains distants et inaccessibles. Au contraire, ce sont des gens qui ont vécu les pieds sur terre ; ils ont fait l’expérience du labeur quotidien de l’existence avec ses succès et ses échecs, trouvant dans le Seigneur la force de ressusciter encore et encore et de continuer sur le chemin. »Pape François

    • Oraison de 7h à 7h30
    • Laudes de 7h30 à 8h00
    • Messe à 9h00
    • Oraison de 17h00 à 18h00
    • Vêpres de 18h00 à 18h30

    Les dimanches du mois d’octobre :

    • ADORATION du SAINT SACREMENT : « Plus nous nous approchons du Christ, plus nous nous identifions à lui, plus nous ressentons cette nécessité de l’annoncer aux autres. » (LG 10)

    Vendredi 15 octobre :

    Fête de Sainte Thérèse d’Avila : « Ô mes sœurs dans le Christ, aidez-moi à louer et à supplier le Seigneur. »  

    • Oraison de 7h à 7h30
    • Laudes de 8h à 8h30
    • Messe à 11h15
    • Vêpres de 17h15 à 17h45
    • Oraison de 17h45 à 18h45

    Vendredi 1er. octobre :

    Fête de Sainte Thérèse de Lisieux : «  Je voudrais parcourir la terre,
    prêcher ton nom, mais ô mon Bien-Aimé, une seule mission ne me suffit pas… »

    • Oraison de 7h à 7h30
    • Laudes de 8h à 8h30
    • Messe à 11h15
    • Vêpres de 17h15 à 17h45
    • Oraison de 17h45 à 18h45

    Dimanche 26 septembre :

    • A LA CATHEDRALE : Fête de la Saint-Firmin : « reprendre souffle ensemble »
    • ADORATION du SAINT SACREMENT : au Carmel de 15h à 18h

    Réservez déjà le :
    samedi 25 septembre 2021 de 9h30 à 11h

    au Carmel d’Amiens


    pour vivre un temps essentiel et recharger ses batteries

    pour en savoir plus – cliquez sur ce lien


    Du 8 août au 22 août :

    * Horaire d’été :

    • En semaine :
      • Laudes de 8h à 8h30
      • Messe à 11h 15 
      • Vêpres de 18h à 18h30
    • Le dimanche :
      • Laudes de 7h30 à 8h
      • Messe à 9h
      • Vêpres de 18h à 18h30

    Dimanche15 août :

    * Fête de l’Assomption => horaire du dimanche

      • Oraison de 7h à 7h30
      • Laudes de 7h30 à 8h
      • Messe à 9h
      • Sexte à 12h
      • Oraison de 17h à 18h
      • Vêpres de 18h à 18h30

  • Pour prier avec nous…

    INFO :

    En raison de cas COVID dans la communauté, décelé ce vendredi 21, nous devons respecter un temps d’isolement. Pendant ce temps, la chapelle et l’accueil ne sont pas ouverts au public. Mais téléphone, courriel, communion dans la prière restent ouverts…


    HORAIRES :

    Un temps pour toi, un temps pour Dieu !

  • Diaporama

    Vidéo

  • Les facettes d’une Vie de Carmélite

    Réunies en petite communauté, les sœurs cherchent à concrétiser l’idéal dessiné par Sainte Thérèse : « devenir un petit collège du Christ ». 

    La journée est rythmée par la Messe et les temps de prière : Oraison silencieuse et office liturgique ; ainsi que par le travail partagé.  Un équilibre de silence et de solitude colore l’espace où se vit le bonheur de la vie fraternelle.

    Le rythme quotidien de la prière liturgique et l’oraison silencieuse matin et soir forment le cadre de la journée.

    Le temps du travail artisanal, le travail domestique et la vie fraternelle se veulent en profonde communion avec l’effort laborieux des hommes de notre temps.

  • Un Lieu

    Le monastère actuel, de ligne résolument contemporaine, a été dessiné, en 1965, par l’architecte Pierre Pinsard. La chapelle achevée en 1994 a été réalisée par l’architecte François-Xavier Legenne.

    Plus qu’un Lieu, le Carmel est un « Colombier de la Vierge Marie » (F 4,5), signe eschatologique du Royaume de Dieu, où se vit et s’apprend la « Fraternité Missionnaire » dans la Foi, l’Espérance et la Charité.

  • Un accueil

    Elles sont heureuses de partager leurs célébrations ainsi que le calme de leur petit accueil à ceux qui viennent s’y ressourcer.

    La communauté est heureuse d’offrir un lieu de prière dans un diocèse marqué par la diversité.  Elle est ainsi désireuse de s’ouvrir aux enjeux qui dynamisent nos sociétés.

    En communion avec le diocèse, le Carmel se veut en fidélité à la mission de l’Eglise : par les chemins de la prière et de la vie fraternelle, rendre un humble témoignage Au Mystère du “ Dieu-Amour ” et rejoindre l’Eglise en grand élan d’intercession pour le monde.

  • Les Origines du Carmel

    Jusque : – Amiens –

    Durant la période révolutionnaire, la communauté réussit à rester groupée dans des maisons contiguës. La vie carmélitaine put reprendre, de façon visible, en 1799. Les événements en début du siècle amenèrent un temps d’exil en Belgique : le retour  put se faire après la victoire de 1918.

     

    Des emplacements successifs abritèrent la communauté. Depuis, la présence priante des Carmélites se continue dans la confiance et la joie, dans un emplacement tout à fait propice à la  vie  contemplative.

    Sa fondation, en 1606, est un épisode du renouveau religieux suscité en France après la longue période troublée de la Réforme et des guerres de religion.

    Malgré les vicissitudes de l’histoire, le Carmel, à Amiens, ne fut jamais dissout. Actuellement une petite communauté y vit la vie contemplative selon la mission spécifique impulsée par Thérèse d’ Avila.

    Situé sur la colline Montjoie, en bordure de la ville, le Carmel d’Amiens assure, depuis 4 siècles, sa mission de veille silencieuse et de prière au cœur de l’Eglise diocésaine.

  • Les Origines du Carmel

    De la Palestine à l’Espagne:

    L’histoire de l’Ordre du Carmel commence avec des pèlerins qui, à la fin du XII° siècle, s’établissent sur le Mont Carmel en Palestine sur les traces du prophète Elie.Ces ermites prennent le nom de :  « Frères de la Vierge Marie».

     

     

    De l’Espagne à la France :

    En 1604, des Sœurs espagnoles viennent implanter le Carmel dans une France divisée par le protestantisme.

     

     

    Jusque : – Amiens –

    Durant la période révolutionnaire, la communauté réussit à rester groupée dans des maisons contiguës. La vie carmélitaine put reprendre, de façon visible, en 1799. Les événements en début du siècle amenèrent un temps d’exil en Belgique : le retour  put se faire après la victoire de 1918.